Contes-et-ballades-en-balade

Patrice Weiss (5) -Sophie Dunajev

photo Sophie Dunajev

Patrice Weiss(2) -Sophie Dunajev

photo Sophie Dunajev

Observation de la nature ponctuée de pauses-contes adaptées aux particularités floristiques et aux rencontres  animalières. Les contes seront principalement choisis parmi les contes étiologiques. L’objectif est la confrontation entre le merveilleux du réel et la nature symbolique et mythique. Les contes choisis sont adaptés à la saison et aux rencontres animalières ou floristiques,. Une balade-contée, ou  ballade en balade nécessite un espace naturel de qualité : forêt, chaos rocheux, ruelles silencieuses… le contenu est indicatif, à élaborer avec l’organisateur, mais sera surtout déterminée par la saison et les particularités du site.

La toponymie renseigne sur l’histoire du paysage, les étapes du peuplement, les anciens espaces de cueillette et usages des lieux. Les cartes de répartition des mots sont à confronter avec les découvertes archéologiques et l’histoire. Il en sera largement fait mention au fil du chemin. (Master de recherche :Toponymie d’un itinéraire pédestre entre Vercors et Montagne de Céüse).

photo  sophie dunajev

photo sophie dunajev

Avec de jeunes adultes en situation de formation (animateur, guides-nature, éco-interprètes, technicien supérieurs), je propose des itinérances créatives : travail de représentation corporelle des éléments et jeux théatraux dans la nature. Ce répertoire a été éprouvé au cours de 20 années d’animation et de formations pour adultes. Programme indicatif sur demande.

Photo Sophie Dunajev

Photo Sophie Dunajev

Balade contée en Vercors avec ânes de bât

Randonnées contées à partir de St Julien en Vercors  : Ranc (vire) de Moulin-Marquis, Porte du diable, sîte médiéval de Château-Ravel

Je propose à partir du village de St Julien en Vercors des randonnées  à travers une zone emblèmatique du Vercors qui permet de voir une très grande variété de paysage et d’ambiances naturelles au cours d’une randonnée de durée moyenne. Notre pérégrination nous donnera accès à des sentes bordées de murets de pierres, de niches à ruches, de chabottes … trace d’une civilisation rurale qui a laissé des traces au plus profond de la forêt : murgiers, ruines paysannes et féodales.

La proximité de la falaise nous permet un accès aisé par un très vieux chemin muletier à l’univers très particulier de la « ranc », vieille forêt , éboulis sableux , grottes à chamois, source exsurgente, cascade, vue aérienne sur le plus grand porche d’europe : grotte du Bournillon.

Cette randonnée classique sans aucune difficulté se prête comme nulle autre à une randonnée contée.

Les espèces qui fréquentent le sîte et peuvent être rencontrées  sont le circaète Jean le Blanc, le tichodrome, la bondrée, le hibou moyen-duc, la pie-grièche écorcheur …

Des bouquetins et des chamois fréquentent le sîte, de très nombreuses colonies de blaireaux sont visibles à très courtes distances des habitations…

Voici à titre d’exemple les contes qui ont été dit au cours d’une randonnée automnale avec 15  élèves du collège de Claix et leurs professeurs.

Devant les pierres couvertes de mousses : Comment Birgit la grande déesse déposa son vert manteau sur la terre (mythologie celtique).

Devant un très gros arbre : Pourquoi le coeur du chêne est devenu dur comme la pierre /pourquoi le sanglier a les reins si près du sol …(conte philosophique sur la générosité)

Avant la descente vers la source : Conte sur la cascade et la fileuse de nuage …..(origine de la brume et conte philosophique sur l’espoir)

Devant la forêt d’automne :  Le sang de l’ours …(conte sur l’origine de la violence et l’esprit de compétition).

Les autres contes prévus ce jour (conte sur la ronce , sur le roitelet et mythologie du solstice n’ont pu être racontés faute de temps…

Contes au fil du chemin sur les arbres, les oiseaux, les grottes et les nuages.

Pour tous groupes constitués, scolaire ou familiaux.

Les ânes n’ont pas une fonction décorative, ils sont là pour stimuler la marche, porter les sacs et éventuellement  les plus jeunes participants.

Durée 3 à 5 heures comprenant marche,  haltes contées et temps de pique-nique.

Version plus courte : 2 heures

Randonnée-contée

[saut nbr=2]  » Au premier cri de l’hirondelle, sitôt que la route blanchit, le voyageur que l’aube appelle, s’éveille et saute au bas du lit… » PIERRE DUPONT 1830

Point ici de randonnée-fluo avec GPS lobotomisant mais voyage hors pistes, itinérance, pérégrination dans le dernier espace du territoire national où il encore possible de se perdre : le plateau du Vercors. Exploration, bivouac et veillées-contes, durée de deux jours minimum

Les contes étiologiques des randonnées contées seront choisis parmi les suivants qui composent mon répertoire :

1 – Oiseaux

  • Mîmologismes : ce que disent les chants du bruant jaune, du pinson des arbres,de la bergeronnette, de la caille, de la perdrix, de la chouette hulotte…
  • Pourquoi le héron a un long et joli cou ?
  • Pourquoi la huppe fait-elle son nid avec ses excréments ?
  • Pourquoi le pic-vert a-t-il un vol qui ressemble à une vague ?
  • Pourquoi le martin-pêcheur a le ventre couleur de soleil levant ?
  • Pourquoi le pic-vert se tient-il verticalement sur le tronc des arbres ?
  • Pourquoi la chouette vit-elle la nuit ?
  • Pourquoi la chouette a-t-elle un chant si simple ?
  • Pourquoi le loriot fait-il son nid sur les plus hautes branches des arbres ?
  • Pourquoi le plus petit et le plus grand des oiseaux ont-ils une couronne sur la tête
  • Pourquoi le troglodyte est-il ébouriffé, tout roux et très bruyant … ?
  • pourquoi le troglodyte rase-t-il le sol ?
  • Pourquoi le merle a-t-il le bec jaune et le plumage noir ?
  • Pourquoi le rossignol chante-t-il toute la nuit ?
  • Pourquoi l’alouette vole-t-elle sur place puis  tombe du haut du ciel ?
  • Pourquoi l’aigrette, la huppe, la mésange huppée et le héron bihoreau ont-ils des huppes ?
  • Que dit le chant du roitelet ?
  • Pourquoi le bouvreuil a-t-il un chant si triste ?
  • Pourquoi le faucon vit-il dans les falaises ?
  • Pourquoi l’aigrette a-telle un cri de dégout ?
  • Que dit le chant des tourterelles ?
  • Pourquoi la sittelle siffle-t-elle comme un homme ?
  • Pourquoi le grand-duc vit-il dans les falaises ?
  • Pourquoi le coucou disparait-il à l’époque des moissons ?

2 – Les arbres

  • Le frêne, sa couleur, ses bourgeons, son feuillage.
  • Le prunellier, son amertume, arbre de l’ingratitude.
  • Le chêne pédonculé et l’olivier.
  • La colchique, origine de son poison.
  • Pourquoi le bois du chêne est-il dur comme du fer ?
  • Origine du genèvrier thurifère, son ôdeur, sa forme, sa localisation ?
  • Pourquoi le frêne frémit-il au moindre souffle ? suggestion des correspondances humanité-végétal bouleau-joie, chêne-force, viorne-souplesse, pin-indépendance ?
  • Pourquoi la ronce est-elle pleine d’épines crochues ?
  • Pourquoi les plantains poussent-ils au bord du chemin ?
  • Pourquoi l’érable rougit-il à l’automne ?
  • Pourquoi le tremble frémit-il au moindre souffle ?
  • Origine des saules du bord de l’eau.
  • Pourquoi le gui croît-il vers le bas ?
  • La potentille ou quintefeuille, pourquoi cette feuille en forme de main ?

3 – Le monde d’en haut

  • Pourquoi Orion disparaît-il quand arrive le scorpion ?
  • Pourquoi y a-t-il une pelote d’étoile à côté de la voix lactée ?
  • Pourquoi la lune et le soleil ne se parlent-ils plus ?
  • Pourquoi lune se promène-t-elle devant chaque constellation ?
  • Pourquoi le soleil monte-t-il et descend-il ?
  • Pourquoi y a-t-il une couronne dans le ciel ?
  • Pourquoi existe-t-il une étoile fixe autour de laquelle tournent deux ourses ?
  • D’où viennent les milliards de petits yeux qui clignotent la nuit ?
  • Pourquoi la lune croit-elle puis décroit-elle ?
  • Pourquoi deux ours là-haut tournent autour d’un point fixe ?
  • Pourquoi les trois belles du ciel d’été (Véga, Déneb, Altaîr) entourent le fleuve de lait au moment de la canicule ?
  • Pourquoi Orion quitte le ciel lorsque arrivent les oiseaux de l’été…

4 – Les mammifères

  • Pourquoi la loutre ne paie-t-elle pas d’impôt ?
  • Pourquoi l’ours a-t-il la queue toute petite ?
  • Pourquoi le renard est-il couleur de feu ?
  • Pourquoi le chevreuil aboie-t-il ?
  • Pourquoi le cerf perd-il ses bois ?
  • Cycle du renard : La perdrix et le renard. Le renard et l’écureuil. Le renard et la mésange. L’épopée des petites créatures est une branche distincte de celle du renard et du loup.
  • Pourquoi le sanglier a-t-il l’arrière du dos plus bas que le garrot ?

5 – Les éléments

  • Origine du monde : l’oiseau, le serpent, leurs démélés …
  • Comment est arrivé le froid ?
  • Comment sont venues les forêts ?
  • Qui a apporté le feu aux hommes ?
  • Comment le chasseur attira-t-il sur lui la solitude de l’hiver ?
  • Pourquoi le vent détruit-il la toile de l’araignée ?
  • Origine de l’éclair ?
  • A quoi sert l’arc en ciel ?
  • Pourquoi y-a-t-il une goutte d’eau dans le coeur de chaque fleur en été ?
  • Origine des lacs ?

6 – Les petites bêtes

  • Pourquoi la mouche a-telle le droit de goûter à tous les plats en premier ?
  • Comment grand-mère l’araignée a perdu les trésors du monde d’en haut ?
  • Pourquoi les poissons scintillent dans le courant ?
  • pourquoi le crapaud a-t-il le dos constellé de blessures ?
  • Pourquoi les grenouilles croassent-elles ?
  • Pourquoi le scorpion n’a-t-il pas de tête ?
  • Le rêveur et les fourmis.

7 – Contes merveilleux avec fin étiologique

Les personnages sont des éléments de la nature conformément à la mythologie la plus ancienne.

  • Le voyage au pays des serpents, origine de plusieurs arbres ?
  • La Cendrillon du bord de l’eau…conte merveilleux avec personnification des éléments : père-fleuve, fille-pluie, foudre-échelle, grand-père nuage.
  • La femme amoureuse d’un vieil étang.
  • Le merle et la pie.

8 – Contes sapientaux avec fin étiologique

  • L’anguille et la perdrix….les mauvais prêteurs, le fleuve, sa crue avec personnages animaliers.
  • Contes soufis sur l’eau : la source qui s’abandonne entre les bras du vent quand elle renonce à regretter sa forme présente. L’eau du paradis. Eau de folie, eau de raison, eau dc tradition.
  • Comment les petits sauvèrent l’honneur du monde, pourquoi les érables deviennent rouges à l’automne, pourquoi les cerfs perdent-ils leurs bois, comment est apparu la violence ?
  • L’ingratitude. Le prunellier, la grive et l’aigrette.
  • Le détachement : Le rossignol et la vipère.
  • Le monde des objets : la grande chouette blanche.
  • Les trois mondes, certains sont dans l’ombre pour que d’autres brillent.
  • Origine du jour : le chant de chaque créature est indispensable.
  • La convoitise : le lièvre, le sanglier et le chêne.

9 – Contes merveilleux avec ou sans motifs naturalistes

  • Le forgeron et la loutre.
  • Le roi corbeau et l’herbe bleue qui brise le fer.
  • Le roi du désert noir.
  • Le dormeur éveillé
  • Vajramukuta et Samgravardana

10 – Contes facétieux avec motifs naturalistes

Histoires d’ânes :

  • L’âne, les deux voleurs, la pénitence.
  • L’âne roi et le roi-âne.
  • L’âne et le juge.
  • L ‘âne devenu maire.
  • Les trois pets de l’âne.
  • L’oeuf de bourrique.[hop]

    Histoires de renard et de loup :

  • La pêche à la glace.
  • La charrette de poissons.
  • Le soupirail.
  • La queue en fer.
  • L’échelle de loups.

11 – Conte de la mort avec motif naturaliste :

  • Les souffrances du lin.

12 – Contes religieux avec motifs naturalistes :

  • Le liseron, la vierge et le charretier.
  • L’orpin, le genêt, l’aubépine, la vierge et l’enfant.